Bay laurel.
Fleurs & Plantes 0

Mes huiles essentielles

Depuis le début de l’hiver j’ai commencé à utiliser les huiles essentielles. J’ai acheté un livre de Danièle Festy et je me suis mise à arpenter la pharmacie de la gare Montparnasse (très bon rayon aromathérapie) tous les matins avant d’aller au bureau !!!! Je ne suis pas devenue nathuropathe ni gourou en quelques semaines mais les 3 huiles- 3 plantes dont je vais vous parler me facilitent drôlement le quotidien.

On appelle huile essentielle le liquide concentré et hydrophobe des composés aromatiques volatils d’une plante. Il est obtenu par extraction mécanique, entraînement à la vapeur d’eau ou distillation à sec.- Wikipédia-

Ce que j’aime dans l’usage des HE c’est que ce sont des plantes et c’est alors pour moi comme ouvrir une boîte aux trésors infinis. Chaque plante a un aspect, une odeur, des usages et surtout des histoires. Une source d’inspiration infinie.

Attention quelques précautions d’usage : les huiles essentielles ne conviennent pas à tout le monde
Sauf avis médical il est déconseillé d’utiliser les huiles essentielles pour les femmes enceintes et les enfants (moins de 6 ans).
Les huiles essentielles peuvent entraîner des interactions avec certains médicaments. Si vous êtes sous traitement, consultez votre médecin avant de vous lancer dans l’aromathérapie ! Elles peuvent être cause d’allergie, toujours tester une huile sur une petite zone (type coude) mélangé à une huile végétale et attendre 24h  pour vérifier si vous la supportez.

huiles essentielles usage

Ravintsara – cinnamomum camphora

Cette huile est issue des feuilles d’un arbuste de Madagascar. C’est un stimulant immunitaire ce qui est parfait en hiver quand on a besoin de se défendre contre les virus.

Plus de rhume chez nous et – croisons les doigts – pas d’angine, grippe ou gastro cette année et cela grâce à l’huile essentielle de Ravintsara.

  • Usage quotidien  : 2 ou 3 fois par jour je dépose 2 gouttes sur un mouchoir que je sniff. Très pratique contre les mauvaises odeurs dans le métro !
  • Au premier symptôme de nez qui coule je mélange 2 ou 3 gouttes d’huile de Ravintsara à un peu d’huile d’amande douce et je masse le haut du dos et la poitrine avec. Egalement possible de mélanger 1 goutte dans 1 cuillerée de miel et d’ajouter à une tisane de votre choix. Super bon avec une verveine menthe.

En Malgache, Ravintsara signifie arbre aux bonnes feuilles et là-bas  on s’en sert également pour aromatiser le rhum !

ravintsara

Planche botanique Pinterest

Laurier Noble – Laurus Nobilis

Le même laurier que vous mettez en feuilles pour parfumer votre poulet !

Enfin trouvé une huile magique contre les aphtes, les maux dentaires ou les infections comme les furoncles. 2 gouttes sur un coton-tige appliquées sur la dent qui fait mal (j’ai de méchantes dents de sagesse) et adieu le mal en 2 ou 3 jours. Testé également avec succès sur les aphtes et en bain de bouche (incorporez 1  à un fond d’eau).

Pas encore testé dans le shampoing mais elle aurait des vertus stimulantes : 2 à 3 gouttes de laurier noble et 2 gouttes d’orange douce dans une noix de shampoing.

— son odeur

Un arbre sacré pour les Grecs, la couronne de laurier orne d’ailleurs la tête des Grands hommes. La laurier était en fait une femme : la nymphe Daphné qui se réfugia auprès de son père le fleuve Pénée pour échapper aux avances d’Apollon. Son père la transforma alors en laurier et Apollon déçu en fit quand même son arbre totem.

Bay laurel.

Planche botanique

Sauge Sclarée  – salvia sclarea

On l’appelle aussi l’huile des femmes, vous aurez donc compris qu’elle est bonne pour nos sauts d’humeurs prémenstruels. J’ai testé mélangé à du miel dans une tisane mais je trouve son goût trop puissant.  Je vais donc revenir aux tisanes de sauge officinalis qui me semblent bien meilleures au goût.

— son goût TRES fort

En latin, salvia veut dire celle qui sauve. Selon les croyances la Sauge permettait de mieux distinguer le bien du mal et de conjurer les esprits de elle était donc choyée des alchimistes et guérisseurs. Au XVIIIème siècle, on roulait ses feuilles séchées comme du tabac.

sage

Dessin de Jennifer Olmstead de Tonic Site Shop

En ce moment je teste l’huile de palmarosa qui remplacerait efficacement le déodorant. A voir…

En plus des livres ce « dictionnaire »  et très pratiques pour trouver les qualités de chaque plante et pour les recettes et les astuces je consulte le blog aromalin. Et vous, vous utilisez les HE ? Qu’en pensez-vous ?

 
Cet article relate mon expérience et l’usage de ces huiles ne s’applique pas à tous. Je me dégage de toute responsabilité quant à votre utilisation des HE sur vous-même ou une autre personne. Référez-vous toujours à votre médecin pour vous soigner.
 
Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

A lire aussi...

No Comments

Laissez un message