Côté nature, Finistère 2

Le vélo à assistance électrique Tomybike, that’s life !

J’aime le vélo…

à assistance électrique.

Une fois que vous l’avez essayé, impossible de revenir en arrière. Ma première expérience était dans le Luberon dans un cadre sublime avec cet avantage donc de pouvoir mieux profiter du paysage. J’ai renouvelé l’expérience à Tours. Avec une dégustation de vin en milieu de parcours, l’assistance était bien agréable ! Vin et vélo font donc bon ménage.

Je n’ai aucune inclination pour l’effort sportif. J’aime me balader à mon rythme mais la marche ne me permet pas d’aller aussi loin que je voudrais. Je pense donc avoir trouvé le moyen de locomotion idéal pour moi. De plus en plus de régions proposent des locations de vélos électriques. Je vous conseille évidemment cette activité en voyage.

Le mois dernier j’ai pu  essayer le vélo Tomybike  en mode urbain, semi-urbain, à Brest. Je vais faire des adeptes je crois…

Les avantages du vélo à assistance électrique (VAE)

  • Faire plus de kilomètres en moins de temps qu’avec un vélo classique. Remplace très bien la voiture sur un court séjour et peut se mettre dans le train.
  • Mode de transport parfait pour découvrir une destination car moins d’efforts = plus de plaisir pour s’imprégner du paysage.
  • Ceci n’est pas une mobylette mais bien un vélo. On pédale ( sinon le vélo s’arrête) et le lendemain on a mal aux jambes. On se sent moins tire-au-flanc que prévu !
  • On dépasse TOUT le monde dans les côtes et sans transpirer. Classe !!!!

Tomybike, le vélo qui arrive chez vous tout seul (ou presque)

Nous n’avons pas tous un vendeur de vélo électrique à côté de chez nous d’où l’avantage de se faire livrer chez soi  ! C’est ce que propose Tomybike, un constructeur de vélos électriques basé à Fréjus, made in France. J’ai choisi, parmi les 7 modèles proposés sur le site, le vélo de ville électrique. J’ai hésité avec le modèle pliant puis je me suis dis que je me sentirai plus à l’aise sur un modèle de type Hollandais.

J’ai bien reçu le colis à la date prévue, un énorme carton de plus de 25 kilos ! C’était un peu Noel même si je savais qu’il fallait monter soi-même le vélo !!!!

P9221855 Low

P9221851 Low

P9231856 Low

Le montage du vélo

Pas de panique, une grande partie du vélo est déjà assemblé ! Il reste en fait l’avant du vélo à mettre en place : roue, guidon, selle. Nul besoin de connaissances mécaniques, un peu de vélo-pratique et de jugeote. Le vélo est livré avec les outils de montage et une notice explicative. J’aurais aimé quelques photos supplémentaires sur la notice et une pompe pour regonfler les roues.

En moins d’une heure c’était monté. la batterie se charge en quelques heures. J’ai profité de l’été indien pour le tester dès le lendemain.

Prise en main

C’est mon quatrième vélo électrique et c’est vrai qu’ils sont tous différents? Plus ou moins légers. Plus ou moins rapides. Tomybike est le plus léger que j’ai essayé, pratique surtout si jamais vous aviez une panne… de batterie (ça peut arriver, c’est comme votre portable !). Ça reste quand même lourd un VAE alors VERIFIEZ la batterie avant de partir !

Reprise

Les arrêts en côte peuvent être assez fréquents si vous circulez en ville. Les arrêts au feu rouge aussi. Choisissez dans ce cas un modèle avec une bonne reprise. Mon Tomybike a une fonction spécifique pour cet usage (aide au démarrage à 6km). Pratique !

Balade

Maintenant que mon Tomybike est prêt c’est parti pour une balade direction la côte. Départ rue de Siam. Arrivée Plouzané en passant par Maison Blanche, Ste Anne du Portzic et le Belvédère. Une vingtaine de kilomètres, une bonne mise en jambe. Comme d’habitude les pistes cyclables sont mal indiquées surtout à Plouzané où j’ai dû faire demi-tour au moins 3 fois !!

velo_low (3)

vélo_tomybike (16) Low

vélo_tomybike (26) Low

vélo_tomybike (8) Low

vélo_tomybike (34) Low

vélo_tomybike (42) Low

vélo_tomybike (49) Low

vélo_tomybike (53) Low

vélo_tomybike (62) Low

Prix à partir de 1190€.  Je n’ai pas encore tout a fait le budget pour me l’offrir mais j’y pense pour 2016. Il y a des communes qui offrent des aides pour l’achat de vélos électriques. Brest non, mais peut-être chez vous, pensez-y !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

A lire aussi...

2 Commentaires

  • chocoladdict says: 19/10/2015 at 10 h 31 min

    je n’ai pas le budget et le vélo dans Lyon avec toutes les voitures ne me tente pas du tout mais sinon l’idée plait bien à la non sportive que je suis : )

    Répondez
    • Catherine says: 19/10/2015 at 13 h 24 min

      Vous n’avez pas de pistes cyclables ?

      Répondez

    Laissez un message