Jolis hôtels, Très Design 12

Les histoires de Fontevraud, dormir dans une abbaye

Une odeur. Plus qu’un parfum qui s’évaporerait. Fontevraud l’hôtel a bien une odeur que je me suis appropriée dès mon arrivée et qui m’a accompagnée tout mon séjour.

Miel ? Musc ? Encens ? Entêtante. Douce.

Une senteur qui se fond dans les pierres de l’ancien prieuré St Lazare. Cette odeur lie entre-elles toutes les histoires de Fontevraud, des chambres au restaurant, de l’Ibar jusqu’aux jardins et à l’abbaye.

Car Fontevraud en a vu des siècles s’écouler. Si je dors aujourd’hui dans un magnifique hôtel, je dors aussi dans une abbaye ! Avant moi des moines, des abbesses, des malades et des prisonniers ont touché ces murs. Et de ma chambre comme une cellule (une magnifique cellule au design signé par le duo Jouin Manku !) je pense à ces histoires de Fontevraud…

Robert d’Arbissel, « l’homme au verbe divin »*…

Et c’est avec lui que tout commence.
12ème siècle, ce prédicateur breton s’installe dans la région et fonde l’ordre Fontevriste. 4 prieurés, 100 moines, 300 religieuses. L’homme voit grand. Il est ambitieux. Fontevraud devient la plus grande cité monastique d’Europe.

*Merci à Antoine Font notre guide conférencier pour la balade fontevriste.

Le Royaume des abbesses

Prostituées repenties ou femmes de la noblesse, d’Arbrissel accueillait toutes les femmes à Fontevraud. Son idée avant-gardiste fut de mettre à la tête de son abbaye, une d’entre elles, soumettant ainsi les moines à une autorité féminine : Pétronille de Chemillé devient la 1ère abbesse de Fontevraud . Suivront 36 abbesses dont quatorze princesses, cinq de la famille des Bourbons. Un poste très en vue à la cour de France, l’abbesse avait un pouvoir absolu en son royaume.

Aliénor d’Aquitaine, la Reine des abbesses

Reine des Francs, puis reine des Anglais, le destin rocambolesque d’Alinéor d’Aquitaine s’est arrêté paisiblement à Fontevraud. Même si elle n’a jamais été une des abbesses, elle s’ est retirée à Fontevraud en 1200 après la mort de son fils Richard Coeur de Lion. Elle reste une des plus célèbres résidentes de l’abbaye. On peut admirer dans l’abbatiale son gisant polychrome près de celui de son second mari Henri II Plantagenêt, celui de son second fils Richard Cœur de Lion et celui d’Isabelle d’Angoulême, l’épouse de son autre fils Jean sans Terre. Elle tient un livre. Peut-être les histoires qu’elles aimaient écouter des troubadours qui l’accompagnaient, les histoires qui se sont inspirées de son fabuleux destin.

Sauvé par Napoléon

Pillée à la révolution Fontevraud est mise en vente sans succès. Tombée à l’abandon c’est Napoléon qui sauve les murs sinon les meubles en y faisant établir une prison en 1804. Dès le XIXème Fontevraud n’échappe pas à son destin de grandeur en devenant  tristement l’une des prisons les plus dures de France. Taux de survie : deux ans et demi. Fermée par décret en 1963, les derniers prisonniers la quitteront en… 1985 ! Ils auront passé les dernières années de leur peine à reconstruire Fontevraud, lui redonner un peu de son cachet d’antan.

La cité idéale…

9 siècles d’histoire… Les histoires continuent.
Avec son hôtel, la sublime offre de restauration du Chef Rugerri, le Ibar, l’abbaye inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco, son centre de congrès et d’évènements, sa résidence artistique, Fontevraud s’approche de son mythe fondateur : créer une cité idéale.

J’y ai en tout cas passé un week-end idéal. Au calme. Une belle retraite au son des cloches de l’abbatiale.

Carnets Calepino, jus d’herbe du jardin,table tactile de l’Ibar, portillon privé, volets en bois, matelas sur-mesure fabriqués à Nantes, sorbet au radis noir du Chef Ruggeri, l’ipad-télécommande, la confiture Stéphane Perrotte… j’ai commencé la liste de toutes les merveilles de Fontevraud puis je me suis dit que vous devriez aller vérifier vous-même la magie du lieu, tous ces détails que je n’oublierai jamais, j’espère qu’ils feront aussi parti de vos souvenirs.

Fontevraud l’Hôtel

chambre (3) Low

chambre (1) Low

chambre (2) Low

chambre (4) Low

savon_fontevraud Low

Fontevraud-hotel_facade Low

Fontevraud le Ibar

Fontevraud_IBar (2) Low

Fontevraud_IBar (7) Low

Fontevraud_restaurant Low

Fontevraud le Restaurant

Fontevraud-hotel_salon (2) Low

Fontevraud-hotel_salon (4) Low

Fontevraud-hotel_salon (3) Low

Fontevraud_restaurant_pdj (1) Low

Fontevraud_restaurant_pdj (6) Low

Fontevraud_restaurant_pdj (5) Low

Fontevraud L’Abbaye

Fontevraud_abbaye (3) Low

Fontevraud_abbaye (4) Low

Fontevraud_abbaye (5) Low

Fontevraud_abbaye (6) Low

Fontevraud_abbaye (7) Low

Fontevraud_abbaye (21) Low

Fontevraud_abbaye (8) Low

Fontevraud_abbaye (13) Low

Fontevraud_abbaye (14) Low

Fontevraud_abbaye (17) Low

Fontevraud_abbaye (24) Low

Fontevraud_abbaye (27) Low

Fontevraud_abbaye (30) Low

Fontevraud_abbaye (34) Low

Fontevraud_abbaye (35) Low

Fontevraud le village

Fontevraud_ville (2) Low

Fontevraud_ville (3) Low

Informations pratiques

Fontevraud c’est un TOUT. Ce n’est pas une abbaye + un hôtel + un restaurant, non, c’est un concept et une destination à part entière. La voiture vous la laissez au parking. Le personnel de l’hôtel vous récupère avec une voiture électrique et l’expérience peut commencer.

  • Comment venir à Fontevraud en transport en commun

Paris/St Pierre des Corps – 50 minutes de train + 1 heure de taxi
Train pour Saumur (via le Mans par exemple) + 20 minutes de taxi

  • Réservation

Sur le site de Fontevraud l’Hôtel. Prix à partir de 125€/nuit – Petit déjeuner 15€
Bon plan pour les familles : la chambre pour 4 ne coûte que 10€ de plus !

GRAND PRIVILEGE : les résidents de l’hôtel ont un accès 24/24 à l’abbaye. Si vous souhaitez faire causette avec Richard Coeur de Lion à 3 heures du matin, c’est possible ! Vous avez également un accès privé au village via un portillon près de l’abbatiale.

  • Restaurant

Chef Thibaut Ruggeri, Bocuse d’or 2013. Menu à partir de 58€. Menu enfant 20€. + carte.

Incontournable si vous venez à Fontevraud. Le dîner est un spectacle, très élégant. Pas de déorum mais de l’humour, des clins d’oeil à l’histoire du lieu et un grand maître dans les assiettes. Je ne vais pas vous décrire tout ce que j’ai mangé juste vous prévenir que vous vous en souviendrez longtemps. Des goûts surprenants et un fil connducteur qui fait que d’un plat à l’autre tout s’accorde. Mention spéciale a la jolie vaisselle, notamment l’écuelle de l’entrée signée du céramiste de Thizay : Charles Hair.

  •  Design et déco

Aménagement et design de l’hôtel, le restaurant et le bar : Patrick Jouin et Sanjit Manku.
Jolies tenues grises du personnel par la créatrice Marine Halna du Fretay. Le matelas Fontevraud est commercialisé par Biosense (et hop dans ma liste de Noel !).

  • Boutique

Si comme moi vous adorez le parfum d’intérieur de Fontevraud, il n’est malheureusement pas encore commercialisé. Par contre le savon Martin de Candre au miel (que vous trouvez dans la salle de bains et qui est fabriqué à la savonnerie artisanale du village) a des senteurs similaires, tout comme le gel douche. Ces deux-là sont en vente à la boutique de l’abbaye. Tout comme le magnifique vin, cuvée Fontevraud 2014. En vraie fan de Fontevraud je suis donc repartie la valise chargée !

J’ai beaucoup parlé des histoires de Fontevraud alors voici maintenant la mienne :
Un jour j’ai fait une liste de Noel. Un jour Pauline, qui travaille à Fontevraud l’hôtel, a lu cette liste et m’a invitée. Je la remercie chaleureusement d’avoir réalisé mon souhait 🙂

Découvrez plus de photos sur la page Facebook.

Rendez-vous sur Hellocoton !

A lire aussi...

12 Commentaires

  • Ivy says: 21/05/2015 at 10 h 01 min

    Figurez vous que j’ai fait l’expérience de Fontevraud à la mi février et j’ai été tout aussi conquise que vous, au point d’en rédiger un article sur mon blog !

    Vos photos sont très belles et restituent fidèlement le charme du lieu !

    Répondez
    • Catherine says: 21/05/2015 at 21 h 22 min

      Ah je vais aller lire ton blog alors 🙂

      Répondez
  • Emma says: 21/05/2015 at 10 h 05 min

    Quelles magnifiques photos (comme toujours) ! L’endroit n’est vraiment pas mauvais non plus. 😉 Ça donne vraiment envie.

    Répondez
    • Catherine says: 21/05/2015 at 21 h 18 min

      Un GROS coup de coeur, j’espère que j’ai fait passer le message !

      Répondez
  • Isabelle says: 22/05/2015 at 16 h 49 min

    C’est charmant, ça donne envie d’y être.

    Répondez
  • Xtinette says: 23/05/2015 at 20 h 36 min

    Je note pour la chambre famille 😉 Bises !

    Répondez
    • Catherine says: 24/05/2015 at 20 h 36 min

      Et de très jolies chambres famille. Je ne sais pas si c’est faisable à vélo par contre, il ne me semble pas avoir vu de piste cyclable en chemin !

      Répondez
  • Calepino says: 24/05/2015 at 20 h 20 min

    Très belles photos et joli texte, qui donnent très envie.

    Répondez
  • Stéphanie says: 31/05/2015 at 23 h 03 min

    Quel plaisir de lire ton avis et de voir que l’expérience est à la hauteur de l’imaginaire créé par les photos. Le plus particulier pour moi est la possibilité d’aller visiter l’abbaye à toute heure quand on reste à l’hôtel, quel privilège ! Merci de nous avoir fait partager cela.

    Répondez
  • marin sala says: 05/09/2015 at 19 h 20 min

    Super découverte ! Merci! Ca donne vraiment envie d’y aller, je note l’adresse pour mes prochains voyages dans les pays de la Loire 🙂

    Répondez
    • Catherine says: 11/09/2015 at 23 h 33 min

      ne pas hésiter, un vrai bol d’air frais ☺

      Répondez
  • Hernot says: 10/09/2016 at 17 h 52 min

    Le parfum de Fontevraud m’a accompagné chez moi,à l’île de la Réunion.Souvenir de rêve de notre passage à l’hôtel et dans l’enceinte de l’abbaye royale.
    A quand la commercialisation de ce parfum??Excellent

    Répondez
  • Laissez un message