France, Nord - Nord Ouest, Très Design 1

Nantes maritime : Hôtel La Pérouse et balade à Trentemoult

Certes Nantes n’est pas une station balnéaire, 50 km la sépare de l’Océan Atlantique. Et pourtant Nantes et la mer cela reste une grande histoire d’amitié mise en scène par la Loire. On y croise un 3 mats, un paquebot de croisière, des goélands, ça ne sent pas vraiment le varech mais y trouver des pompons rouges n’a rien de farfelu, on y rencontre bien un éléphant !

La devise de Nantes : « Que Neptune favorise le voyageur ». Neptune, dieu des Mers et des Océans veille sur la cité. Bel hommage à la tradition maritime de la ville.

Voici mes escapades maritimes Nantaises préférées, un petit air de vacances en ville.

Prendre le bateau pour Trentemoult

Une envie de prendre le large mais pas le temps d’aller au Croisic ou aux Sables d’Olonne ?  Pas de panique, il suffit de traverser la Loire pour Trentemoult, et en bateau s’il vous plait !

Trentemoult est un ancien village de pêcheurs situé Rive Gauche. On y croisait jusqu’au 20ème siècle des pêcheurs de harengs, des capitaines au long cours, des ouvriers des chantiers navals puis les Nantais qui venaient aux guinguettes. Il reste aujourd’hui cette âme de village insulaire, des maisons colorées, une super crêperie et l’agréable impression d’être, pour quelques heures, en vacances.

Venir à Trentemoult : prendre le bateau (navibus) à la Gare Maritime. Arrêt de Tram Gare Maritime, ligne 1. Prix du billet inclus dans votre carte de transport en commun Tan ou 1,60€. Comptez moins de 10 minutes de traversée, c’est court, profitez de la vue !

Conseil pause gourmande : la crêperie La reine Blanche propose une assiette café gourmande avec 3 petites crêpes et une confiture de votre choix ou caramel salé; myrtille, ma préférée !

Trentemoult (7) Low

Trentemoult (9) Low

Trentemoult (12) Low

Trentemoult (15) Low

Trentemoult (36) Low

Trentemoult (32) Low

Trentemoult (38) Low

Trentemoult (45) Low

Le Musée Jules Verne

20 000 Lieues Sous les Mers, Le Tour du Monde en 80 Jours, De la Terre a la Lune… pas de Nantes dans les romans de Jules Verne et pourtant l’écrivain, qui a grandi sur les bords de Loire, s’est fortement inspiré de l’ambiance de voyage, de cet appel du large que l’on ressent à Nantes.
La maison blanche domine le fleuve, comme un amer, comme un lieu de départ ou d’arrivée d’un long voyage. Ce n’est pas la véritable maison de famille de Jules Verne mais on peut imaginer qu’il s’y serait bien senti. Et l’imaginaire n’est-il pas au centre de l’oeuvre de l’écrivain ?

On se promène dans la maison comme on ferait dans un livre, de pièce en pièce, comme de page en page, on s’arrête sur un détail ou l’on survole. J’ai beaucoup aimé la première alcôve vidéo, à l’entrée du musée, qui met en scène la femme de Jules Verne racontant sa vie de femme de… pas toujours facile !
Un joli petit musée et pas besoin d’être fan de Jules Verne pour passer un bon moment.

Musée Jules Verne – 3, rue de l’Hermitage
Accès tram : station Gare Maritime (ligne 1), longez le quai Ernest Renan puis montez la rue de l’Hermitage (10-15 minutes de marche)

jules verne_nantes (2) Low

jules verne_nantes (3) Low

L’Hôtel la Pérouse, comme un navire design

La Pérouse c’est un nom de mon imaginaire marin. Une aventure qui commence à Brest et se termine mystérieusement dans l’Océan Pacifique.

Jean-François de Galaup, comte de Lapérouse – Navigateur français (manoir du Gô, près d’Albi, 1741-île de Vanikoro, dans le Pacifique, 1788). Encyclopédie Larousse

1er août 1785 les 2 frégates L’Astrolabe et la Boussole quittent le port de Brest avec pour mission de partir autour du monde pour  compléter les découvertes de James Cook. Chili, escale à l’île de Pâques, et aux îles Sandwich où La Pérouse découvre l’île Maui. Canada puis descente vers la Californie. Traversée du Pacifique jusqu’à Macao et découverte du détroit entre Yeso (Japon) et Sakhaline (Russie), escale au Kamtchatka. Puis ce sera les îles Samoa et  Botany Bay, en Australie. En direction de l’archipel des Îles Santa Cruz, les frégates sont prises dans un cyclone. Fin du périple, juin 1788. On racote que la dernière phrase de Louis XVI, avant son exécution,  ftr pour l’explorateur : « A-t-on des nouvelles de Monsieur de La Pérouse ? ».

L’hôtel La Pérouse est construit comme un navire de tuffeau et de granite au centre de Nantes. Il semble indestructible même si les cyclones ne sont pas fréquents ici. Je passais devant de temps en temps et la façade minimaliste avec ces fenêtres horizontales et asymétriques attisaient ma curiosité. C’est comment à l’intérieur ?

Et bien c’est design. Le blanc domine avec la couleur bois miel des meubles sur-mesure (style le Corbusier) et du parquet. La passerelle qui mène à la réception a été construite par les Chantiers de l’Atlantique de St-Nazaire. Le lobby est décoré d’oeuvres d’art contemporain assez folles.
La chambre est comme j’adore : blanche, fonctionnelle avec du parquet et des éclairages bien pensés. Le dressing est en verre, les meubles bruts en bois. Gros coup de coeur pour la salle de bains, grande, avec une vasque en verre poli et au mur une mosaïque irisée. Les fenêtres horizontales donnent une vue panoramique sur Nantes.

Le bâtiment signé des architectes Clotilde et Bernard Barto (agence BARTO + BARTO) est labellisé « Patrimoine architectural du 20ème siècle ». Il se visite chaque année lors de la Journée du patrimoine mais vraiment le mieux, c’est d’y passer la nuit.

Hôtel La Pérouse – 3 Allée Duquesne, 44000 Nantes

Lors de mon dernier séjour, au mois d’avril, j’ai profité d’un prix imbattable de 69€ la chambre double (prix bas je pense à cause de travaux qui sont maintenant terminés). Je reviendrai, c’est un hôtel avec une histoire, une âme et un personnel accueillant.

La Pérouse (10) Low

La Pérouse (22) Low

La Pérouse (17) Low

La Pérouse (21) Low

La Pérouse (2) Low

La Pérouse (8) Low

La Pérouse (9) Low

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

A lire aussi...

1 Comment

  • Tiphaine says: 06/07/2016 at 17 h 42 min

    Je vais passer deux jours à Nantes cet été, et je voulais aussi passer par ce petit quartier de Trentemoult dont j’ai entendu beaucoup de bien. Tes photos donnent bien envie !

    Répondez
  • Laissez un message