Bretagne, Côté Mer, Finistère, Voyage dans les îles 5

L’île de Sieck

Sieck – Enez Sieg en breton – Sant Iec, saint irlandais qui y aurait fait construire une chapelle et lui léguera son nom.
A marée basse, Sieck semble attachée à la plage du Dossen et pourtant plusieurs fois par jour elle devient île. Elle semble abandonnée, on aperçoit à peine une bâtisse, et pourtant elle vit encore. Elle semble insignifiante et pourtant elle a de la mémoire, des souvenirs d’une vie bien remplie. C’est une aïeule qui a tant à raconter…

Quand vous vous promènerez sur ce bout de Finistère face à l’île de Batz pensez aux âmes derrière chaque pierre, aux histoires cachées dans sa lande.

Corps de garde : Halte aux envahisseurs !

Il reste quelques pierres de ce corps de garde érigé sur ordre de Vauban pour parer aux attaques de nos ennemis les Anglais, canons pointés vers la Manche ! Une frégate anglaise a bien failli se faire tirer dessus un certain 28 février 1793 alors qu’elle poursuivait un corsaire français. Des renforts – 15 soldates et 15 citoyens – arrivent sur l’île avec précipitation. Le corsaire s’éloigna finalement en mer et les anglais dépités chez eux ! Ouf !

Pendant la Première Guerre mondiale Sieck hébergea jusqu’à 350 ressortissants Allemands, Autrichiens et Hongrois prisonniers de guerre. Les Allemands revinrent en 1943 faisant construire une dépendance avec cuisine et habitation pour loger une troupe. Suite à cette occupation plusieurs maisons ainsi que la conserverie ont été détruites et les habitants relocalisés sur le continent. Ce fut un peu la fin du village sur Sieck.

La sardine de Sieck

Moins célèbre que sa cousine de Douarnenez, la sardine de Sieck a fourni du travail aux habitants de l’île pendant de nombreuses années. Aux pêcheurs jusqu’aux années 50, on compta jusqu’à 100 bateaux au port, mais également aux femmes qui de 1865 à 85 travaillèrent à la conserverie de l’île.

Une autre source de revenus était le ramassage des algues qui étaient brûlées et transformées en pain de soude. Cette soude était achetée par des usines qui en extrayaient l’iode pour des sociétés pharmaceutiques. L’industrie de l’algue reste encore actuelle dans le Finistère. Les élèves de seconde du Lycée de Landerneau ont fait un bon travail de synthèse si le sujet vous passionne : http://seaus.free.fr/spip.php?article130

 L’île surgit de ce blanc tapis, rocheuse et verte. Des cultures, des pâturages, un coin de falaise éboulé où ont crû des tamaris, une ferme et au centre une haute construction attirent d’abord le regard. Voyage en France – Ardouin-Dumazet – 1893-1921

Une école sur une île

53 habitants en 1881, l’île méritait bien son école. La première institutrice s’appelait Mlle Quéméner, 19 ans, premier poste… ça ne devait pas être facile de diriger une classe unique d’une vingtaine d’élèves et de passer l’hiver sur l’île !
En 1902 Mme Quéré  prit la relève et y fit toute sa carrière accueillant ses élèves au rythme des marées. Chaque été , la comtesse de Kergariou, propriétaire de l’île, venait faire sa visite estivale, alors l’école fermait ses portes et donnait jour de congé aux bambins, c’était le plus beau jour de l’année !
Vétuste, moins d’élèves et l’occupation allemande eurent raison de l’école qui ferma définitivement en 1943.

Les derniers habitants de l’île furent les cultivateurs qui s’occupèrent des récoltes jusqu’en 1975.

Sieck est toujours un île privée. La maison ouvre ses volets à quelques vacanciers l’été. On s’y promène toute l’année.

sieck (45) Low

sieck (43) Low sieck (11) Low sieck (6) Low sieck (9) Low sieck (1) Low sieck (2) Low sieck (14) Low sieck (15) Low sieck (16) Low sieck (17) Low sieck (27) Low OLYMPUS DIGITAL CAMERA sieck (13) Low sieck (37) Low

Accès à l’île de Sieck : plage du Dossen à Santec

Accessible à marée basse, vérifiez bien les horaires de marées, le passage est submersible 2h30 avant la haute mer. En cas d’encerclement et même si l’île de Sieck n’est qu’à 300 mètres du continent, les courants sont forts, je vous conseille d’attendre la basse mer pour rejoindre Santec !!!!

C’est bien connu les balades iodées ça creuse, heureusement au Dossen, juste face à l’île de Sieck nous avons un restaurant-crêperie-pizzera… bar !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

A lire aussi...

5 Commentaires

  • Ma' says: 04/01/2015 at 19 h 29 min

    Une bien jolie petit île bretonne ! Merci pour le bol d’air iodé !
    (et tu as bien raison d’avertir pour la marée… Si c’est comme sur « mon » Bé, nombreux sont ceux qui se laissent attraper.. et se croient assez forts pour rejoindre le continent à la nage…. )

    Répondez
  • Céline says: 05/01/2015 at 8 h 04 min

    Je ne connaissais pas du tout Sieck ! Tes photos me donnent envie d’une grande balade sur la plage 🙂

    Répondez
  • LadyMilonguera says: 13/01/2015 at 17 h 51 min

    C’est vraiment un très joli coin…

    Répondez
  • Jacky Laroche says: 27/04/2017 at 9 h 38 min

    Essayez de trouver le magnifique petit livre de Jean Claude Le Goff, érudit local. Il vous apprendra tout ce qu’il y a a savoir sur cette ile fascinante…

    Répondez
  • Laissez un message