Bretagne, Côté ville, Finistère 10

Ici c’est Brest

S’asseoir sur un banc, à Brest.

Bas de Siam le regard vers Recouvrance. La Penfeld en bas, stoïque, les sous-marins, les bateaux militaires, immenses.

Pontaniou en ruine, ce qu’il reste des partants pour le bagne, le Tonnerre de Brest ne sonne plus depuis longtemps. A droite les Capucins, en attente, on réinvente le centre.

Quand on arrive à Brest, ce qu’on voit c’est la ville un peu blanche en arrière-fond du port, un peu lumineuse aussi, mais plate, cubique et aplatie, tranchée comme une pyramide aztèque par un coup de faux horizontal. Paris-Brest, Tanguy VIEL

La Penfeld tourne rejoindre la rade, passe sous le Pont de Recouvrance. Le pont. Immanquable. Il s’est levé en mai dernier. Il faut voir ça, ce bloc de béton, 620 tonnes, qui se casse en deux laissant passer les mâts d’une frégate. David et Goliath. Le Vengeur de Paul Bloas en décoration de pilier. Minimalisme. Ligne droite. Je peux y passer des heures, dessus, à côté, j’aime l’avoir en vue. Mon repère.
Le tram y passe maintenant, les piétons aussi qui quittent Brest-même pour Recouvrance. Qui quitte Siam pour la Tour Tanguy. Ici on est Rive-droite, chez les Yannicks, sécession populaire. On a encore des rues pentues, des escaliers, des murs d’avant-guerre. On a le Jardin des Explorateurs, il fait beau on fait la balade au-dessus de la rade. De là on reconnaît ce potentiel des villes portuaires aux adieux-aux retrouvailles. Quitter, partir, déserter, planter, plaquer… Le goulet, la mer d’Iroise, l’Atlantique… on reviendra.
Brest est une ville « nouvelle », rasée, reconstruite après-guerre mais elle a gardé son château. Il surveillait les attaques des Anglais jusque Landerneau, il est devenu le Musée de la Marine.

Et on remontera vers la gare en passant Cours Dajot pour une dernière œillade sur le port de commerce 30 mètres plus bas. On se photographie sur l’escalier ? Les escaliers de cinéma, ceux de Gabin et Morgan, ceux de Prévert, eux aussi ont trouvé du romantisme à cette ville.

« Lorsqu’on débarque un matin, au petit jour, dans la gare de Brest, on constate que c’est bien une gare de fin de terre, une gare qui donne accès à toutes les choses qui n’ont plus rien à voir avec la terre. On ne vient pas à Brest pour jouir de la vie, montrer l’élégance d’une robe ou se refaire du sang au soleil. Des raisons que la mer n’ignore pas conduisent hommes et femmes vers cette ville sans paquebots, sans départs. C’est ici que l’aventure se mêle au vent de la mer. » –  Pierre Mac Orlan

La tour américaine, la rue escalier « de Traverse » et puis la gare qui se devine entre les arbres du jardin Kennedy.

Blanche et art déco. Il faut lever la tête vers l’horloge comme un phare. Quitter le port par la gare c’est un bon point final. Terminus Paris-Montparnasse.
brest 006 (FILEminimizer) brest 008 (FILEminimizer) brest 223 (FILEminimizer) brest 230 (FILEminimizer) brest 025 (FILEminimizer) brest 028 (FILEminimizer) brest 051 (FILEminimizer) brest 056 (FILEminimizer) brest 177 (FILEminimizer) brest 180 (FILEminimizer) brest 047 (FILEminimizer) brest 058 (FILEminimizer) brest 059 (FILEminimizer) brest 061 (FILEminimizer) brest 089 (FILEminimizer) brest 113 (FILEminimizer) brest 117 (FILEminimizer) brest 118 (FILEminimizer) brest 119 (FILEminimizer) brest 096 (FILEminimizer) brest 097 (FILEminimizer) brest 124 (FILEminimizer) brest 135 (FILEminimizer) brest 138 (FILEminimizer) brest 145 (FILEminimizer) brest 146 (FILEminimizer) brest 159 (FILEminimizer) brest 160 (FILEminimizer) brest 163 (FILEminimizer) brest 184 (FILEminimizer) brest 185 (FILEminimizer) brest 190 (FILEminimizer) brest 198 (FILEminimizer) brest 202 (FILEminimizer) brest 205 (FILEminimizer) brest 246 (FILEminimizer) brest 247 (FILEminimizer) brest 248 (FILEminimizer)

Toutes les photos de Brest sur la page facebook du blog

Rendez-vous sur Hellocoton !

A lire aussi...

10 Commentaires

  • 100driiine says: 02/09/2013 at 11 h 57 min

    Hello,
    Chouette visite, merci pour les photos 🙂
    Alors quand est-ce que tu me sers de guide ?
    Bises

    Répondez
    • Catherine says: 02/09/2013 at 15 h 37 min

      C’est vrai on devrait se faire un voyage de blogueuses à Brest. J’invite l’OFFice de Tourisme à nous contacter 😉

      Répondez
  • olivier says: 24/09/2013 at 9 h 43 min

    On m’a souvent dit que la Bretagne est une superbe région. Je pense que j’irai à Brest car l’article m’a donné envie !

    Répondez
  • BreizhAway says: 15/04/2014 at 11 h 53 min

    Super article et belles photos !

    Répondez
  • florentine says: 03/06/2015 at 23 h 07 min

    Merci pour ce bel article, tu as fait remonter en moi tous mes souvenirs d’enfance dans cette jolie ville. J’en garde un souvenir ému!

    Répondez
    • Catherine says: 14/06/2015 at 18 h 13 min

      je retourne y vivre dans 1 mois, il y aura donc de plus en plus d’articles sur la ville, ses bonnes adresses, etc.

      Répondez
  • LadyMilonguera says: 04/06/2015 at 15 h 26 min

    La ville ne semble pas manquer d’intérêt.

    Répondez
  • Marie Grain de Sel says: 09/06/2015 at 10 h 19 min

    Superbe ! Ils ont enlevé la fresque du Grand Large. Ça me fait tout bizarre depuis !

    Répondez
    • Catherine says: 09/06/2015 at 10 h 28 min

      Han ! Mais comme le mur doit se sentir tout nu !!! Une fresque est prévue en remplacement ?

      Répondez
  • […] sur le sujet de Brest, ville mésestimée, j’ai déjà parlé du fait que je porte cette ville dans mon cœur. Envie de vous faire des cartes postales de Brest. Un quartier, quelques photos, quelques […]

    Répondez
  • Laissez un message