Côté art & patrimoine 0

Brest, vers le bas de Recouvrance

Je n’ai jamais connu le Recouvrance de légende, le Recouvrance des marins et des soirées agitées, le Recouvrance aux mille troquets de Mac Orlan, de Miossec et des ouvriers de l’arsenal. Recouvrance pour moi c’est le quartier de l’autre côté du pont, la rive droite, notre « petit San Francisco  » avec ses rues pentues et son panorama sur rade, un mélange de façades dégradées et de maisons fleuries, de crottes de chien et de nouvelles boutiques. Un quartier qui change, pas assez vite pour certains, mais un quartier en vie c’est déjà ça.

Le Pont de Recouvrance

Il fait penser à une guillotine au-dessus de la Penfeld et quand il se lève pour laisser passer les navires c’est l’animation locale. Objectivement il est laid, subjectivement on l’aime, c’est le symbole de la ville depuis 1954. Pas de Brest sans son géant de béton, pas de Brest sans son Pont de Recouvrance.

Il est depuis 2016 entouré, côté Recouvrance, de 2 nouvelles placettes : la place Henri Ansquer, côté Tour Tanguy, baptisée ainsi en souvenir du chansonnier resté dans l’histoire en tant que compositeur de « La complainte de Jean Quéméneur » et la place Jeannette Bouillol, côté Capucins, du nom d’une chanteuse populaire Brestoise. Ce nouvel espace a été conçu par l’architecte Marc Quelen de l’Atelier de l’Ile. Il donne une unité à ce bout du pont en écho au bas de Siam en face.

Ah Fanny de Recouvrance, j’aimais tes yeux malins. Quand ton geste plein d’élégance, balançait les marsouins, Je n’étais pas d’la maistrance, mais j’avais l’atout en main, Quand tu v’nais m’voir le dimanche, sur le Duguay-Trouin. Mac Orlan.

La sculpture en bronze de l’artiste Jérôme Durand a été commandée par l’association des Amis de Recouvrance. Elle représente deux personnages de chanson, ancrés dans la culture du quartier, Fanny de Laninon et Jean Quéméneur.

Ne cherchez pas, cette oeuvre éphémère de Paul Bloas n’est plus mais fouillez en ville vous en verrez d’autres…

La Tour Tanguy

Pour ceux qui aiment la photographie, la Tour Tanguy est un joli modèle en perspective et tout en contraste avec la silhouette magistrale du pont de Recouvrance. Construite au XIVe  elle fut la propriété de plusieurs seigneurs puis en 1862 elle fut  transformée en maison d’habitation originale par l’architecte Barillé. Vous verrez sur des photos d’archives de la Tour Tanguy qu’elle était alors joliment coiffée d’une pagode, détruite pendant la seconde guerre mondiale. La ville de Brest en est maintenant propriétaire et je vous invite à y entrer. C’est un musée très original qui raconte depuis 1962 le passé de la ville grâce aux  maquettes/scénettes de l’artiste Jim Sévellec. A chaque fois je me laisse emporter par la nostalgie de cette ville et j’imagine ce que c’était que de prendre une barque pour traverser la Penfeld, j’entends la gouaille des lavandières…

La Maison de la Fontaine

Depuis la Tour Tanguy, prendre la rue de l’Eglise c’est un peu faire un tour dans la machine à remonter le temps. Anciennes devantures de cafés, escalier improbable, graff et immeuble contemporain (dont celui où vécut le Peintre de la marine Pierre Péron) et au numéro 18 une des plus vieilles maisons de la ville qui daterait du XVIIe, la Maison de la Fontaine. La croix du pignon provient du cimetière des Noyés qui se trouvait ici… jadis.
Achetée par la Ville en 1980 la Maison de la Fontaine accueille des expositions et propose des rencontres avec les artistes.

Le Jardin des Explorateurs

Mon jardin préféré à Brest (avec celui de l’Academie de Marine). Un hommage aux aventuriers qui sont partis de Brest et sont revenus les cales pleines de trésors :  des hortensias, des bougainvillés, des eucalyptus, des fuchsias, des fraises…

Philibert Commerson, embarqué avec Antoine de Bougainville sur l’Étoile, quitte Brest le 5 décembre 1767 pour un Tour du Monde. L’explorateur rapportera du Brésil une bougainvillée pour Joséphine de Beauharnais.

La passerelle, en partie haute du jardin, offre cette vue sur le chateau et la rade qui ne me donne qu’une envie : larguer les amarres !

Mes bonnes adresses dans le bas de Recouvrance

Kerlune – Place Jeannette Bouillol, Rue de la Porte
Tout petit restaurant végétarien, avec une jolie carte de tarte et menu du jour. 2 ou 3 tables en terrasse aux beaux jours.

Meat Couture – Place Henri Ansquer , 6 rue de la Porte
Un super concept de boucherie/restaurant où l’on peut boire un verre et déguster une planche de charcuterie. Une autre adresse a ouvert aux halles St Louis en 2016. Possible de manger en terrasse.

Les Caves de la Tour – 8 rue de la Porte
Ça vient d’ouvrir, adresse pas encore testée. Je vais y aller sans tarder car promesse d’y déguster des fromages Bretons… avec un bon vin bien évidemment ! A suivre…

Galerie Up Art – Place Henri Ansquer , 6 rue de la Porte
A chaque fois que je passe par là la galerie est fermée. Je ne désespère pas !

Rendez-vous sur Hellocoton !

A lire aussi...

No Comments

Laissez un message